La réunion d'information organisée par la ville ne nous a pas permis d'avoir le moindre indice quand aux projets d'intercommunalité de la ville.

Nous avons eu droit :

- à une explication de texte du schéma de projet intercommunal élaboré par le prefet par un "spécialiste", intervenant extérieur.

- à une censure indirecte des interventions. Il a été demandé à ce que "des bacots de base" prennent la parole, parce que les personnes qui demandaient le micro appartenaient à des associations.

Qu'est-ce qu'un bacot de base?

- à des non-réponses aux questions.

Par exemple quand il est demandé sur quelle base de projets se ferait l'intercom avec "Entre Seine et forêt" ?

M. Mabille répond : "sur la base de la continuité territoriale".

heu...là, je ris ou je pleure?

ou

Si on veut savoir quel geste fort la municipalité a envisagé envers Fontaine-le-Port afin de permettre à notre intercommunalité de survivre et d'assumer ainsi sa continuité territoriale avec "Entre Seine et forêt",  le maire répond solennellement que Fontaine-le-Port a fait son choix et qu'il le respecte.

ouhhhhh!!  c'est osé! lisez donc le compte rendu du conseil municipal de Fontaine le Port du 2 novembre.

Fontaine_le_port_CR_CM_2_nov_2015_extraits

 

Quand une adjointe au maire de d'Héricy veut s'assurer que Bois le Roi soutient toujours le projet d'intercommunalité avec "Entre-Seine et forêt, M. le maire confirme sans l'ombre d'un doute, arguant de sa dernière entrevue avec le maire de Samoreau.

 

3 questions et 3 réponses significatives.

La contradiction, le flou, le manque de projections sont maintenus. Est-ce dans un but tactique ? Sûrement : le préfet a élaboré un projet, ; si l'équipe Mabille voulait un autre schéma, elle le défendrait.

Ce n'est pas le cas ! Pourquoi ? Parce que le choix est déjà fait mais n'est pas assumé...

Et le pire étant que comme ce choix n'est pas officialisé, aucune négociation avec "Pays de Fontainebleau" n'est anticipée, hormis celle des "places à prendre".