(et ils ne sont chez Jérôme non plus…)

La majorité municipale (les zautoproclamés zexperts) donne le triste spectacle d’un naufrage permanent. Ainsi on ne compte plus les conseils municipaux ajournés en raison de la présence insuffisante d’élus majoritaires.

Inexpérimentée mais sans humilité, agrégée par la seule ambition de virer la précédente majorité*, l’actuelle municipalité amplifia ses pratiques sectaires au fil des difficultés à choisir sans avoir anticipé. Racornie,  cette majorité désormais implose.

La question de sa survie et du recours à l’arbitrage démocratique par les urnes est donc posée.

Les lettres recomposées du nom de liste « Esprit bacot » donnent « cap brisé tôt ». Est-ce un signe  prémonitoire de la fin prochaine des mabillonades ?

 

* à juste raison, ça peut se comprendre comme un préalable mais certes pas comme un objectif sans projet !