Ou du sous investissement notable, constant et cumulatif de BLR !

Tableau et commentaires explicatifs à télécharger en cliquant sur ces liens :

tableau_investissements

Explication_du_tableau_joint

Screenshot_20180920-161344

Que signifie le tableau joint ?
Il détaille l'écart annuel de dépenses communales d'équipement entre BOIS LE ROI et les communes comparables (strate de 5 000 à 10 000 habitants).
 
Que signifient le terme "dépenses d'équipement" ?
Le terme obéit à une définition comptable stricte. Il recouvre exclusivement les dépenses corporelles, incorporelles d'investissement ainsi que les travaux en cours (respectivement les chapitre 20,21 et 23 de la comptabilité des communes). Il faut comprendre dans ce jargon que le terme "dépenses d'équipement" englobe les gros travaux immobiliers et fonciers ainsi que l'équipement du bâti (meubles, tous véhicules, ordinateurs et progiciels amortissables), bref tout ce qui accroît le patrimoine de la collectivité et perdure.
 
Comment le lire ?
La première ligne (en rouge) signifie que, durant l'année 2000, BLR investissait 60,7 % de moins, cette année là, que la moyenne des communes comparables.
La deuxième ligne (en rouge) signifie que, durant l'année 2001, BLR investissait 58,1 % de moins, cette année là, que la moyenne des communes comparables, etc.
Chaque année qui se suit en rouge accumule évidemment le décrochage en matière d'équipements publics (voirie, services à la population...) vis à vis des communes de même taille.
 
Est-il fiable ?
Chacun pourra s'amuser à vérifier la véracité des chiffres sur le site ad hoc de la Direction générale des collectivités locales (D.G.C.L.) du Ministère de l'Intérieur ; la série des comptes individuels des communes depuis l'exercice 2000 étant consultables via le lien : https://www.impots.gouv.fr/cll/zf1/accueil/flux.ex;jsessionid=70523E687838EB30E1AB932DDCFC19A9?_flowId=accueilcclloc-flow
 
Qu'en dire ?
Depuis des lustres (ce terme étant écrit, bien entendu, pour éclairer le lecteur) les diverses municipalités qui, à chaque élection, rejouent la guerre des droites appliquent strictement la même politique : fiscaliser pour ne pas dépenser. Le constat est sans appel : au moment où s'accroît démographiquement le territoire, les municipalités bacottes sous investissent ! La gestion est calamiteuse, le résultat est accablant.

Mais où sont passés les travaux de voirie de la dernière mandature ?
Notablement menée par une équipe sous préparée à l'exercice des fonctions communale, la gestion de l'ère MABILLE n'échappe pas au mimétisme avec ses prédécesseurs (-57,1 % en 2014 et - 62,7 % en 2015). Le temps de l'échauffement  de l'équipe dans les vestiaires accentue encore le retard relatif et il nous faudra donc attendre sa 3ème année de mandat pour constater, avec un riquiqui +6,4 % (en vert en bas à gauche) que BLR, enfin en 2016, investit plus que les communes de taille similaires. Bien entendu, ce tardif rattrapage n'est pas de nature à combler l'énorme retard  en matière d'infrastructures et de bâti que subit la commune depuis plus de 20 ans (car avant 2000, c'était pareil mais là, il va falloir nous croire parce que la série statistique est trop courte !)


 
Prochain feuilleton : la fiscalité à Bois le Roi. Accrochez-vous car ça n'est pas mal non plus !
 
 
RETROUVEZ-NOUS SAMEDI 22 SEPTEMBRE AU CAFE DE LA GARE
à 10 H 00 pour parler de ceci... et de tout le reste
 
Bien cordialement
AVABLR