Le 20 juin de cette année, le maire inaugurait fièrement le parcours de santé nouvellement construit autour de la mairie : un ensemble de 9 ateliers théoriquement adapté aux plus petits comme aux plus grands. A priori une bonne idée puisque ces infrastructures en bois se fondent plutôt bien dans leur environnement et ont pour but de promouvoir les activités sportives pour le bien-être des Bacots.

En réalité qu’en est-il ? Alors que l’été se termine et avec lui les températures douces et les longues soirées propices à la pratique du sport en plein air, le parcours de santé reste désespérément… désertique ! Un cimetière de rondins flambant neufs, néanmoins préservé d’éventuels problèmes de maintenance... Mais est-ce vraiment l’objectif ? Peut-être faudra-t-il lui trouver d’autres fonctions comme certain(e)s semblent s’y être déjà attelé (cf. photo).

20180916_171451

Comment en est-on arrivé là ?

Au-delà de certaines erreurs conceptuelles (infrastructures en fait inadaptées aux plus jeunes, manque d’informations et de visibilité, emplacement en des lieux peu visités…), le plus grand défaut de ce projet est l’absence de réflexion et de concertation amont. Force est de constater qu’à aucun moment, personne ne s’est demandé si il y avait un quelconque besoin ou une envie des Bacots à disposer d’un parcours de santé. Ce projet a été monté sans discussion en présupposant de son succès via une adhésion de principe de la population. Ce cas d’école représente un exemple typique de ce qu’il ne faut pas faire !

Aussi nous ne souhaitons pas que ce type de mésaventure se reproduise avec le projet de médiathèque maintes fois agité par les précédentes municipalités et jamais véritablement débattu avec les Bacots. Afin de bâtir une structure pertinente, répondant à de véritables besoins et donc utile pour tous, la liste ECO-CITOYENNE Avec Vous à Bois le Roi se propose donc dès le début de la prochaine mandature de lancer une consultation pour connaître quelles sont les réelles attentes des Bacots (et de nos voisins) vis-à-vis de ce projet de médiathèque : contenus, supports, périmètre d’action, horaires d’ouverture, complémentarités avec les structures existantes… Cela permettra de légitimer le projet en l’inscrivant dans une réalité de territoire en lien direct avec ses habitants. Cela permettra par la même occasion d’abandonner ces vieux schémas de pensée verticaux où les desiderata d’un élu devraient forcément trouver grâce auprès d’une population assujettie et présumée réceptive à son grand œuvre.

Il faudra aussi d’interroger sur la manière de stimuler, de renouveler et de maintenir cette demande. Nous pensons par exemple à monter des projets conjointement avec les écoles ou les associations, culturelles, bien sûr, mais aussi sociales et solidaires comme la Bibliothèque Sonore. L’objectif est de co-construire un lieu multi-fonctionnel dédié à la culture pour tous.