loupe 2

 

COQUECIGRUES ET BILLEVESÉES :

 

Dans ladite série des coquecigrues et billevesées*, la nouvelle liste commence très fort. Tout est bon pour lanterner l'électeur :

 

Nous lisons dans leur prose :"Un emprunt supplémentaire de 500 000 € porte la dette à 2 000 000  €" (source : programme de P. le PPPPPPPPPPP, Patrick Partisan Programmatique du Parking Payant Prohibitif Particulièrement Polluant Présumé Partenariat Public-Privé).

 

Soyons précis et rigoureux, la dette au 31/12/2017 n'est que de 1 060 411 € (source : Compte administratif 2017 de la commune, page annexe " dette "). Monsieur P. PPPPPPPPPPP consultant le compte administratif (ou pas) a fait une erreur d'interprétation  de 939 589 € soit quasiment un million sur deux ! C'est ballot, il n’y avait pourtant pas beaucoup à compter : la dette communale par habitant est 4 fois moindre que la moyenne des villes de taille comparable.

Evidemment, le reste des appréciations sur les finances communales et tout aussi approximatif mais on ne va pas y consacrer une page ! Il est vrai que le spécialiste commis à la rédaction du chapitre financier du programme de P. le PPPPPPPPPPP (voir encore plus haut) nous avoua en aparté ne rien n'y connaître... On le croit aisément.

Pour les natifs anglo-saxons ou ceux qui révèrent la langue du capital comme d'aucuns naguères saluaient Moscou*, traduisons l'expression par  " fèque-niouzes ". 

 

Fête traditionnelle de Noël

Tout à l'application de son unique but : virer le maire pour y installer "Les Républicains", P. le PPPPPPPPPPP (toujours le même) veut faire plaisir à la partie de l'électorat catholique le plus traditionaliste.

Nous sommes au regret de devoir rappeler que dans un pays laïc, le religieux relève de la sphère privée et que le soutien d'une collectivité aux manifestations religieuses est fort heureusement interdit depuis 1905, année de la séparation de l'Église et de l'État. Le Conseil d'État a d'ailleurs récemment précisé sa doctrine au sujet des crèches de Noël et rappelé à l'ordre des municipalités frontistes (Beaucaire, Cogolin ou Béziers par exemple). On pourra difficilement en Ile-de-France, plaider comme eux la tradition des santons de Provence pour justifier cette démagogie !

Cf. article du Figaro : http://www.lefigaro.fr/politique/2016/12/14/01002-20161214ARTFIG00221--l-approche-de-noel-la-bataille-des-creches-reprend-au-fn.php

À l'évidence, à aucun moment, P. le PPPPPPPPPPP ne s'est interrogé sur le ressenti des croyants d'autres religions ainsi que de la majorité des catholiques qui respectent le principe de laicité ou des athées devant l'application d'une telle mesure ! Quel mépris pour tous !