mabillonades

ASSOCIATIONS : LES CHIFFRES SONT TÊTUS (et nous aussi !)

 

Les chiffres sont tétus : les comptes de la communes dessinent une belle droite descendante indiquant un montant versé passant de 471844 € en 2015 à 443574 € en 2018 (source compte 6574 "versement aux associations de droit privé" des Comptes administratifs 2015 consultables en mairie)

Aiguillonné par notre tract spécial " Associations " (qu'on peut relire sur ce site en cherchant bien) qui révèle cette décroissance continue du montant versé aux associations, Jérôme MABILLE contre-attaque (musique Guerre des étoiles en fond sonore).

Mais comment Jérôme MABILLE candidat peut-il contester les chiffres votés par MABILLE Jérôme, maire ? Ouate is the question (parce que là, c'est pas coton !)

La solution est pourtant simple : comparer des choses qui ne sont pas comparables !

En 2014, dernier budget de l'ére DELPORTE, le Trait d'Union bénéficiait de 32000 € de prise en charge de salaires associatifs. L'occulter revient à diminuer sciemment l'intervention municipale de l'époque. Depuis 2015, le montant des subventions versées réintègre ce salaire qui est désormais assumé par le Trait d'Union.

Pour établir une série statistique composée d'éléments comparables et tout simplement pour faire preuve d'honneteté intellectuelle, il convient de " déparasiter " les chiffres de la période élargie afin d'obtenir une série d'éléments comparables. En clair :

  • soit on enlève 32000 € aux subventions versées de 2015 à 2018 
  • soit on rajoute 32000 € à la subvention versée en 2014 pour obtenir une suite de chiffres comparables.

C'est ce que nous avons fait en calculant la 2ème solution.

Le résultat conforte notre analyse : le montant du soutien municipal aux associations passe de 460294 € (soit 78,98 € par bacot) en 2014 à 443574 € (soit 75,72 € par bacot) en 2018.

Précisons au passage que le chiffre de 442 000 € cité par Jérôme MABILLE pour 2018 est issu des prévisions budgétaires et non des montants réalisés. Ce montant utilisé pour donner un petit coup de pouce à la démonstration déjà bancale de notre maire revient bien entendu à mélanger des choux et des carottes, du réel avec de l'hypothétique.  

 

ZOOM SUR LE TRAIT D'UNION

Partant des chiffres curieusement arrondis recensés par l'équipe MABILLE, nous avons recomposé le montant annuel de subventions versées au Trait d'Union. Là encore il convient, sur série longue, de réincorporer dans l'analyse la rupture dans le mode de soutien municipal opéré en 2015. 

En réintégrant les 32000 € de masse salariale dans le montant de subvention monétaire versé en 2014, nous obtenons une baisse par adhérent de 49 € entre 2014 et 2018 soit quasiment - 10 %  de recettes par adhérent pour l'association Le Trait d'Union.

CQFD

Les calculs sont détaillés dans le document ci-dessous :

VUE_D_ENSEMBLE_SUR_LES_ASSOCIATIONS___ZOOM_SUR_LE_TRAIT_D_UNION