1024px-Bois-le-Roi_mairie_1

Le troisième conseil municipal de la nouvelle mandature se tiendra à la mairie de BLR jeudi 13 décembre 2018 à 20h30. Retrouver son ordre du jour en cliquant sur le fichier ci-dessous.

ODJ_du_CM_du_jeudi_13_decembre_2018

Ordre du jour des séances passées :

ODJ_du_CM_du_jeudi_15_novembre_2018

 

449px-Marianne_Dordogne

 Compte-rendu du 1er conseil municipal de la nouvelle mandature :

Vous trouverez sur ce site la déclaration de Camille GIRE faisant suite à l'élection du nouveau maire lors du 1er conseil municipal. Il est à noter que M. GAUTHIER, sollicité pour prendre la parole, s'est contenté, en substance, d'un laconique " je dis comme la dame ".

Pour éclairer le déroulement de la séance, précisons que sommes allés au terme de notre démarche en présentant la candidature de Camille GIRE à la fonction de maire. Démarche évidemment symbolique mais cohérente qui amène le résultat sans surprise : 

  • pour D. DINTILHAC = 21 voix,
  • pour C. GIRE =  2 voix,
  • 5 blancs + 1 nul.

Remarquons ainsi que, contrairement à sa promesses explicite largement diffusée dans l'entre-deux tours,  Monsieur TURQUET n'a pas brigué la charge de maire.

En revanche, alors que nous avions voté "blanc" pour la désignation des 6 adjoints de la municipalité estimant qu'il s'agissait en l'occurrence d'une affaire interne à celle-ci, le résultat fut :

  • pour la liste d'adjoints proposée par le nouveau maire = 23 voix soit 2 voix de plus que la majorité municipale.
  • blancs = 6 voix (dont les nôtres).

Sur l'analyse de ce scrutin (au demeurant un épiphénomène) : Nous restons dubitatifs quant à l'interprétation politique de cet anonyme soutien d'une partie de l'Opposition à l'organisation de la municipalité "néo-Delportienne" qui recueille 2 voix - nécessairement exprimés secrètement - par des "opposants" ; d'aucuns se croient-ils encore dans la majorité ? Ce type d'inconsistance politicienne ne peut, à juste raison, que favoriser l'absention de citoyens écoeurés par de telles manoeuvres.

 

Sur le fond : Pas d'adjoint(e) à la Démocratie locale comme nous l'espérions. Pas davantage d'adjoint(e) aux sports / un nombre resserré d'adjoints (6) alors que la loi en autorise 8 et que le court temps du mandat impose un investissement personnel d'autant plus intense "pour faire ses preuves".

 

Camille GIRE

Jean-Luc PERRIN