11 mars 2017

Mabillonades et Intercommunalité

Après avoir torpillé toute alternative à l’absorption de BLR par la Communauté d’agglomération bellifontaine,

Notre mai(t)re n’a de cesse de complaire à M. Valletoux afin de pérenniser ses revenus en obtenant une place de Vice-Président de la nouvelle structure.

Le ma(i)tre s’est choisi un maître (en l’occurrence un double maître).

Gageons que d’aventure si le maire de Fontainebleau est élu Président de la Communauté d’agglomération notre épargne communale accumulée par la sur-fiscalisation et le sous-investissement chronique servira à financer le Grand Parquet (dont nous n’avons pourtant rien à cirer).

Notre Maire est dangereux, mètre étalon de l’incompétence, il est aussi suffisant qu’insuffisant.

 

Posté par coguerin à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Mabillonades et Football

"A l'occasion de ses voeux 2017, le maire invite les enfants de BLR à déposer des dessins relatifs au sport"

dessine moi un ballon

 

 On se demande encore pourquoi notre mai(t)re a réduit de moitié la subvention du Football Club bacot, bien incapable qu’il est de justifier l’injustifiable sinon que de compenser les intérêts à débourser de l’emprunt de 500 k€ allégrement souscrit sans nécessité ni mise en concurrence. La majorité municipale pense que BLR dispose d’une telle abondance de ressources que le gâchis ne se verra pas.

Notons que le FCB a été plusieurs fois labellisé pour la qualité de son action éducative et civique vers la jeunesse.

 

            La politique municipale est dangereuse, elle corrode le lien social dans la commune.

 

Football : le FC Bois-le-Roi manifeste devant la mairie

02/12/2016 à 12:27 par agnes De l'avis des organisateurs et malgré des conditions météorologiques difficiles, la réunion populaire sous les fenêtres de la mairie de Bois-le-Roi, mercredi 30 novembre, a connu un vif succès.

http://www.larepublique77.fr



Posté par coguerin à 17:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Mabillonades et urbanisme:

 On se souvient que notre maire, souvent à court de raisonnement, verse facilement dans l’argument d’autorité.

Le martial « qui est le maître ici ? » résonne encore dans les mémoires.

On aurait pu en rester aux simples postures et autre coup de menton sans conséquence si notre mai(t)re ne s’était entêté à démontrer qu’il est le roi en son royaume.

Il ose tout (c’est d’ailleurs à ça qu’on le reconnait) et persiste à enfreindre lois et décrets.

Après un an de griseries à cumuler les signatures illégales de contrats, J Mabille passe à la vitesse supérieure en matière d’abus de pouvoir.

C’est désormais un chantier complet, l’avenue du 23 août, qui est illégalement engagé pour plus de 463 000 €. Le projet ni communiqué ni débattu en Conseil, celui-ci étant placé devant le fait accompli.

La politique municipale est dangereuse, elle est source de contentieux pour la commune.

 

 

Posté par coguerin à 17:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,