Photos liées au tag '#Bois le roi'

Voir toutes les photos

10 février 2018, absences récurrentes de la majorité au conseil municipal

Samedi 10 février le conseil Municipal a été suspendu,...  et réporté, pour la 6ième fois!

- M. le Maire n'a pas daigné inscrire des questions de l'opposition à l'ordre du jour,

- L'équipe des élus de la majorité Mabille ont formulé explicitement leur volonté de travailler avec les partenaires de leur choix,

dont l'opposition ne doit fait pas partie, puisque non informée, non invitée...

Si bien que constatant le faible effectif de présents parmi les membres de la majorité,

ET CONSIDERANT QUE:  les élus de l'opposition ne sont pas considérés en tant que  partenaires,

ils n'ont pas à assurer le quorum du Conseil Municipal.

Tous les élus de l'opposition, ont  demandé une suspension de séance, accordée par M. le Maire.

Le temps de cette suspension permettait la rappel des élus de la majorité manquants.  Pourtant, à la fin de la pause, toujours autant d'absents.

Tous les élus de l'opposition ont choisi qde quitter le Conseil, en conséquence de quoi le Conseil fut clos, faute de quorum.

Que l'équipe Mabille assume ses propres défections.

Les élus de l'opposition ne demandent qu'une chose: être associés aux affaires municipales.

 

Posté par coguerin à 20:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Création d'une page Facebook liée au site internet d'Avec Vous A Bois le Roi

 

 

Depuis le 14 Novembre, une page Facebook est venue compléter le site internet de l'association.

La page est disponible sur ce lien :

https://www.facebook.com/Avec-Vous-A-Bois-Le-Roi-126126014827260/

L'objectif est pour nous de pouvoir vous informer de l'actualité de la vie locale et de partager avec vous des articles, nouvelles ou décisions politiques qui vous pourront vous impacter de façon plus rapide et plus directe qu'avec le site internet.

Le site internet sera complémentaire du blog : la majorité de nos analyses, articles, compte-rendus de conseils municipaux, et bien sur notre programme, resteront sur le site. La page Facebook ne fera qu'une description succinte des nouveautés du site et vous invitera à aller le consulter selon votre envie de d'approfondir le sujet et de connaitre notre opinion.

A mi-mandat, la création de la page Facebook va aussi être l'occasion pour nous de mettre à jour notre programme qui va se construire durant ces trois prochaines années. Issues de discussions au sein de notre association, les mises à jour seront régulièrement ajoutées sur le site et sur la page Facebook vos réactions seront les bienvenues.

N'hésitez pas à nous faire part de vos réactions et à suivre notre page Facebook !serveimage

Posté par miju_dupuis à 08:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 avril 2018

Compteur Linky : Décorticage des avantages et inconvénients

cables-computer-connection-257736

Linky arrive bientôt dans notre commune et ne fait pas l'unanimité : Position du maire pour refuser son déploiement, pétition anti-Linky sur Bois le Roi, projet de loi en cours sur le Reglement Générale sur la Protection des Données (RGPD), …, Linky fait parler de lui à l’échelle nationale et à l’échelle locale ! Essayons de ne pas nous emballer et de démêler le vrai du faux.

De quoi parle-t-on ?

Linky est une nouvelle génération de compteur électrique en cours de déploiement en France par le distributeur d’électricité ENEDIS (ex : ERDF) et pour lequel le consommateur reste très mal informé face à un tas d’informations contradictoires sur les réels avantages et inconvénients du compteur.

Principaux avantages

  • Il permettra le télérelevé de la consommation d’électricité.
  • Il permettra une facturation sur la consommation électrique réelle chaque mois.
  • Certaines interventions qui nécessitaient le déplacement d’un technicien seront possibles à distance et facturées moins cher (changement de puissance, mise en service).

Principaux inconvenients

  • Sur le coût : Un certain nombre de foyers verront très probablement leurs factures augmenter, soit à cause d’un changement de contrat pour une puissance supérieure (les nouveaux compteurs seraient moins permissifs en cas de dépassement de la puissance souscrite), soit à cause de compteurs défectueux qui sous-estimaient la consommation. Une surfacturation de 2-3€ par an serait répercutée via une augmentation du tarif d’acheminement de l’électricité.
  • Sur les données collectées : le distributeur d’électricité aura accès à la consommation électrique moyenne toutes les 30 minutes et ces données ne seront conservées par ENEDIS et/ou transmises au fournisseur que sur accord du client.
  • Sur les ondes : malgré les infos contradictoires données par les anti-Linky, toutes les mesures ont montré que le compteur génère un rayonnement faible et limité à proximité de celui-ci, et sans commune mesure avec les rayonnements des téléphones mobiles, wifi, …  A titre de démonstration, le graphique ci-dessous, issu d’une source sérieuse, met en avant l’exposition au champ électrique pour différents équipements électriques.

 

linkyschema2

Comparaison des niveaux de champ électriques à 30 cm de différents équipements mesurés dans la bande 1,2 kHz - 100 kHz (source : ANFR)

 

Bilan

Si nous devons restez vigilants sur l’émission des ondes et la transmission des données vers l’opérateur d’électricité, les risques sont bien plus limités par rapport à d’autres équipements du quotidien (ondes émises par les téléphones portables, antennes relais, bornes wifi, ampoules basses consommation, et tout autre équipement électrique). Les possibilités d’exploitations ou de surveillance des données du Linky et leur intrusion dans la vie privé sont réelles mais insignifiantes par rapport à un compte facebook, aux donnés transmises par votre box internet ou au traçage de vos achats par carte bancaire !

Toutefois, c’est bien la multiplication des appareils dit intelligents/connectés et des données qu’ils peuvent récupérer sur nous et notre entourage qui est inquiétant. Le débat reste essentiel sur ce type d’appareil qui se généralise rapidement (compteur intelligent pour le gaz, box internet, vidéosurveillance du domicile, …) avec des systèmes qui facilite souvent la vie mais qui sont de plus en plus intrusifs avec des risques de failles de sécurité permettant d’accéder à vos données personnelles.

Enfin, d’un point de vue environnemental, même avec les fonctionnalités offertes par ce nouveau compteur pour les objets connectés qui peuvent nous aider au quotidien, y avait-il réellement besoin de remplacer l’intégralité des compteurs électriques en France à marche forcée alors que tous les citoyens ne vont pas faire le pas vers ce type d’appareil ? Quelques dizaines de millions compteurs classiques vont se retrouver mis au rebus alors qu’ils auraient pu fonctionner encore quelques années voire dizaines d’années.

 

Conclusion

le Linky a des avantages et des inconvénients indéniables. Il faut rester mesuré et critique face à l’emballement médiatique autour de ces compteurs. (Les opposants actuels présentent principalement des arguments alarmistes souvent erronés alors que l’on pourrait rester factuel sur les vrais avantages et inconvénients de ces nouveaux équipements communicants).

En dehors des aspects écologiques, la vraie question concerne le caractère intrusif des appareils intelligents/connectés comme LINKY qui peuvent permettre de récupérer des données personnelles pour les exploiter commercialement. Il pose la question du choix d'une société dans laquelle le citoyen tend à devenir une marchandise d’une part et à être de plus en plus surveillé d’autre part.

 

Pour aller plus loin

Quelques liens les plus objectifs possibles sur le sujet avec des données chiffrées :

Linky HYPERLINK "http://www.60millions-mag.com/2017/02/01/linky-brouillard-persistant-autour-du-nouveau-compteur-electrique-10943" : brouillard persistant autour du nouveau compteur électrique | 60 Millions de Consommateurs

https://www.quechoisir.org/action-ufc-que-choisir-compteur-linky-le-vrai-du-faux-n11627/

ANFR-Compteurs  HYPERLINK "http://www.anfr.fr/controle-des-frequences/exposition-du-public-aux-ondes/compteurs-communicants/compteurs-linky/"Linky

Posté par coguerin à 10:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

02 février 2018

Bilan à mi-mandat, Journal de septembre 2017

 

 

 Petite

 

ENCORE 3 ANS !

A mi-mandat, qu’en est-il des promesses électorales

et de l’action de la municipalité ?

 

Associations

Les budgets se suivent et se ressemblent et les subventions sont encore revues à la baisse. Certaines associations sont ainsi obligées de réduire leur action et/ou d’augmenter leurs cotisations.

 

Barémer le coût d’adhésion aux associations selon le quotient familial des bacots est donc totalement enterré. La municipalité fait le choix de la ségrégation sociale (normal ! ça renforce l’entre soi !).

 

Elle est plus allante sur la mise au pas des associations qui seront désormais tenues d’illustrer les bienfaits de la municipalité - et notamment à l’approche des élections - sur leurs maillots et leurs publications.

 

Vidéosurveillance : Souriez-vous êtes filmés !.

Dans une orgie de dérive sécuritaire et de dépenses publiques vous serez bientôt surveillés 24 h/24 par 21 caméras disséminées dans la ville. Rappelons que Fontainebleau avec une fréquentation sans rapport avec celle de notre modeste village se limite à 20 caméras !

 

Travaux : la charrue mise avant les bœufs ne pourra toujours ni avancer ni se garer (bis) !

Refus de mettre en œuvre tout plan de circulation préalable aux travaux. Ceci revient à rénover les rues sans s’interroger sur les sens de circulation à instaurer, le stationnement à réglementer, la circulation douce à concevoir.

 

Le catalogue qui tient lieu désormais de plan pluriannuel d’investissement (au demeurant faux) et la programmation de travaux est en outre déconnectée de toute prospective budgétaire (qui n’existe toujours pas).

 

Alors que nombre d’artères sont en piteux état, le choix des rues à rénover n’est motivé par aucun critère clairement énoncé. Les leçons des inondations de juin 2015 ne sont en outre toujours pas tirées en matière de priorisation.

 

Niveau de compétence et d’expertise : après 3 ans de pratique amateur on attend toujours des progrès !

  • adoption de dispositifs illégaux et refus obstiné de les corriger ;

  • non-respect de la réglementation en matière de marchés publics ;

  • découverte des processus budgétaires élémentaires ;

  • abus de pouvoir du maire prenant illégalement des décisions ;

  • multiples refus d’appliquer les dispositions du Droit communal ;

  • intervention de la préfecture qui doit prendre à son compte la gestion de dossiers relevant de la compétence communale… faute de compétences locales !

 

La municipalité serait en relégation s’il elle ne jouait pas déjà en dernière division.

 

Des élus plus épuisés que les ordres du jour des conseils municipaux !

Par quatre fois la majorité municipale fut incapable de réunir à elle seule le nombre légalement nécessaire pour tenir un Conseil. Il est vrai que certains élus ont disparu depuis 2 ans sans avoir été remplacés et il n’y a plus d’équipe réserve dans les vestiaires ! A ce jour ce n’est pas moins de 5 adjoints sur 8 qui ont démissionné et les finances seront désormais déléguées à un élu qui brille par ses absences. Cela ne va pas améliorer l’insincérité des comptes !

 

Deux élus référents par quartiers 

Ils ne sont toujours pas désignés après trois ans de mandat Mabille. Enterrement de première classe de cette promesse mais en catimini.

 

Et les finances ?

La Ville dispose d’une épargne confortable alimentée conjointement par des années de sur-fiscalité et de sous-investissement. En clair nous avons sur le compte du Trésor Public l’équivalent du coût de la défunte médiathèque. Nous n’avons toujours pas de bibliothèque aux normes et pas davantage de voirie digne de ce nom.

 Belle continuité dans le changement politique local : la Ville emprunte cher et prématurément 500 000 €. Il y a un progrès car l’équipe Delporte l’avait fait pour 1M€ (pour financer… la médiathèque qu’on paie donc sans en avoir le service !)

 

Jeunesse : RIEN

  • Retour des journées Oxygène avec la même discrétion que lors de leur disparition (non motivée).

  • Pas de local dédié, pas d’animateur dédié à BLR ou partagé en intercommunalité. Tout reste à faire sur le sujet.

Sport : CARTON ROUGE 

Pas de création d’’école multi-sports. En revanche le Football Club voit sa subvention considérablement réduite et M. le maire se refuse (un excès de timidité ?) à appuyer une demande de subventionnement auprès de Chartrettes pour ce club qui recrute dans les deux communes.

L’emploi : SUJET RÉVOQUÉ :

Sujet totalement absent des décisions prises depuis 3 ans.

 

Développement durable : SUJET ABSENT

Le développement durable n’apparaît pas une seule fois dans les documents d’orientation budgétaire de la majorité dont il devait constituer un axe structurant. Pour l’écologie c’est NON !

Social : TOUJOURS RIEN (ils ne sont VRAIMENT pas élus pour ça !)

Il n’y aura en effet pas davantage demain de logements sociaux sur la commune qu’il n’y en a aujourd’hui et M. Mabille fait la sourde oreille à notre suggestion de mise en place d’abattements corrigeant une fiscalité locale inéquitable.

Bibliothèque, Médiathèqueeuh non finalement ça sera Bibliothèque ! (enfin, un jour peut-être ?) =>

FEUILLETON A SUIVRE

Résumé des épisodes précédents : trop long à expliquer !

Feuilleton 428 de la saison 73 : « Que c'est un sort truelle que d'aimer par politique !» (d’après Bérénice de Racine)

 A ce jour 30 septembre 2017, midi et quart : le projet sera celui…. d’une bibliothèque qui sera localisée….à la bibliothèque… sauf évidemment éventuel recours de BLR Environnement (mais là, franchement, on n’y croit pas !).

En revanche, à défaut de mortier et de ciment on rajoutera de nouvelles couches d’études à débourser sachantque tous les atermoiements irresponsables dans ce projet nous ont déjà fait perdre une quasi demi-brique (45500 000 €) de subventions régionales.

Compteurs Linky : PAS DE VAGUES POUR LES ONDES

Nous avons sensibilisé le Conseil sur les risques inhérents au déploiement des compteurs Linky. A défaut de délibération offensive, le Conseil a au moins émis une motion de défiance.

 Rappelons que le principal reproche qui peut être fait à ce compteur dit intelligent est d’être intrusif dans les données personnelles des consommateurs.

 

 

  • Les péripéties de l’intercommunalité

 

  • La communauté de commune formée avec Chartrettes et Fontaine-Le-Port est définitivement morte.

  • Nous l’écrivions il y a deux ans : ne rien faire, c’était choisir Fontainebleau. Dès lors on pouvait faire confiance à notre maire pour glisser sur la pente de la facilité.

  • Notre maire œuvra et manœuvra en effet pour rendre impossible tout alternative à l’absorption par la communauté de Fontainebleau. Tant est si bien que lors de la décision départementale, devant trancher, la solution officiellement portée par la municipalité bacotte ne fut même pas évoquée en séance … et Bois le roi rejoignit ainsi la communauté d’agglomération de Fontainebleau pour un bon demi-siècle (après on verra).

  • Plus gravement, se marier avec la ville centre « Avon-Fontainebleau » enterre bien entendu et pour longtemps toute résolution de l’engorgement de la gare car, rappelons-le, la congestion du quartier de la gare résulte d’un flux de voyageurs pour l’essentiel issus de l’axe de rive droite Chartrettes / Le Châtelet.

  • Désertification médicale et intercommunalité

Les gouvernements libéraux qui ont gouverné notre pays ont tous cru juguler les dépenses de santé en restreignant l’offre de soins et notamment le nombre de médecins. La situation est désormais critique et la désertification médicale touche notre commune comme nombre de collectivités sud seine-et-marnaises.

Un projet de centre de santé accueillant de nouveaux médecins aurait à notre sens vocation à être subventionné par l’intercommunalité à l’instar de Samois (cf. La République du 22 mai 2017). Notre maire ayant échoué à partager le projet en intercommunalité, le sujet sera durablement au point mort.

Il n’est d’ailleurs pas programmé parmi les investissements à réaliser durant le mandat…

 

 

Moyenne

 

IMG_20180202_172741Petite

En fidèle laudateur de M. Valletoux et avec le sens de la prévision qui le caractérise notre maire espérait engranger les fruits de sa soumission par l’octroi d’une vice-présidence. Moment d’effroi, M. Valletoux fut écarté par les maires  « périphériques » qui ne voulaient pas entre autres payer pour entretenir le Grand Parquet (dont à juste raison ils n’avaient rien à cirer).

Notre maire devint toutefois vice-président « chargé du numérique » élu par un score piteux qui en dit long sur le peu de considération que lui manifestent ses pairs. Suffisant autant qu’insuffisant ! Nous sommes certains que l’open data fera un grand pas sous ses auspices !

 

 

Posté par coguerin à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 juin 2016

Conseil Municipal du 15 juin 2016

 

 

QUESTIONS

d’AVEC VOUS A BOIS LE ROI

  

  1. Question relative aux droits d’expression des élus d’opposition issus de la majorité municipale.

 

Votre réponse Monsieur le Maire, lors de précédents conseils, est illégale. La loi Notre conforte clairement le droit d’expression de ces élus. Or cette loi, comme toute loi, s’applique bien entendu sans que les intéressés aient besoin de le demander ; en conséquence quand Monsieur le Maire allez- vous appliquer la loi concernant l’expression des élus Monsieur et Madame CARDONA dans le bulletin municipal ?

  1. Vous aviez promis aux bacots la nomination de 2 élus référents par quartier, quand allez-vous le faire ?

  1.  Vote relatif à l’organisation matérielle des conseils municipaux.

Nous n’avons jamais demandé l’inscription d’une quelconque délibération quant à l’achat éventuel de micros supplémentaires pour les Conseils Municipaux. Nous demandons des votes sur l’organisation matérielle des conseils, à savoir un vote sur la mise à disposition des conseillers municipaux de micro supplémentaires pour fluidifier et accélérer les débats.  Concernant les inondations, celles-ci ont révélé une incapacité manifeste de la voirie a évacué les pluies torrentielles notamment dans la rue du général LECLERC, rue Gustave BAUDOIN, avenue FOCH... Nous pensons qu’il est nécessaire de prioriser les rues impactées par les inondations dans le plan de réfection de la chaussée plutôt que de s’engager dans des travaux de pur embellissement. (cf. rue du 23 août). Qu’en pensez-vous ?

  1. Concernant les inondations, celles-ci ont révélé une incapacité manifeste de la voirie a évacué les pluies torrentielles notamment dans la rue du général LECLERC, rue Gustave BAUDOIN, avenue FOCH... Nous pensons qu’il est nécessaire de prioriser les rues impactées par les inondations dans le plan de réfection de la chaussée plutôt que de s’engager dans des travaux de pur embellissement. (cf. rue du 23 août). Qu’en pensez-vous ?


  1. Dès qu'une "catastrophe naturelle" se produit, le maire doit immédiatement :

  • signaler aux sinistrés qu'ils doivent déclarer les dommages subis à leur assureur (comme lors d'un sinistre classique).

  • informer ses administrés, par voie de presse ou d'affichage, que la mairie peut établir une demande communale de reconnaissance en l’état de catastrophe naturelle à leur requête, si leur assureur la sollicite pour procéder aux indemnisations des dommages.

 

Par ailleurs, le maire doit recenser les dommages subis dans sa commune, établir un rapport descriptif de l'événement

ainsi que des photos, situer les lieux touchés sur une carte de la commune et transmettre le dossier, accompagné de

LA DEMANDE COMMUNALE DE RECONNAISSANCE EN L’ETAT DE CATASTROPHE NATURELLE au service

interministériel de défense et de protection civile (SIDPC) de la préfecture qui, après avoir collecté l'ensemble des

rapports nécessaires à l'analyse du dossier (rapports météo, DDT, DREAL direction régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement...) l'adresse au Ministère de l'Intérieur

 

Monsieur le Maire, merci de nous informer de l’état d’avancement de la procédure de demande de reconnaissance en l’état de catastrophe naturelle de notre commune.

  1. Nous souhaiterions obtenir un point sur l’état des sinistres dans la commune et, au vu de cette récente expérience, notre Plan communal de Sauvegarde (PLS) doit- il être modifié ?

  1. Monsieur le Maire vous avez été interpellé par des médecins de Bois le Roi vous alertant sur la désertification médicale de Bois le Roi. Vous n’avez pas dénié leur répondre. Quelles sont les solutions que vous comptez mettre en place. ?

 

  1. Des bacots vous ont saisi ainsi que nous sur les nuisances sonores à l’aire de jeu du Clos St Père, notamment en soirée et la nuit. Quelles sont les mesures que vous comptez mettre en œuvre pour réduire l’utilisation non adéquate de l’aire de jeu ?

 

 

Posté par coguerin à 00:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

AGRESSION PHYSIQUE D'UN CONSEILLER D OPPOSITION

 

 

Déclaration solennelle des élus du groupe AVABLR et des élus du groupe indépendant lue devant les conseillers réunis pour le Conseil municipal du 15 juin

 

Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les élus de la majorité,

 

Nous tenons à dénoncer  les actes de violence subis par Monsieur David Dintilhac qui a été agressé physiquement par un élu de votre majorité. Rien ne justifie de tels actes de violence.

Ces actes sont graves.

Une telle attitude est intolérable et inacceptable, elle l’est encore plus dans le contexte actuel où la violence devient  dans notre société un mode récurrent d’expression.

Ces actes sont d’autant plus inadmissibles qu’ils ont été commis par un élu, responsable de la culture, et qui plus est, dans l’exercice de ses fonctions.

De tels actes démontrent à quel point la municipalité est enferrée dans des pratiques sectaires et a perdu le sens de la démocratie et du service.

Monsieur le Maire, nous demandons solennellement que vous rétablissiez immédiatement des pratiques démocratiques et le dialogue au sein du Conseil. 

Il est de votre responsabilité d’instaurer un climat de respect, de dialogue, d’écoute et de confiance entre les élus.

Nous demandons le rétablissement d’un conseil municipal par mois afin que les élus  puissent échanger et les élus de l’opposition s’exprimer. Nous demandons le retour à un fonctionnement normal des commissions internes, l'extension des tribunes libres à tous les groupes et l'augmentation du nombre de signets de ces tribunes, les PV remis accessibles aux bacots sur le site de la ville.

Enfin, nous vous demandons de faire de notre mairie la maison de tous les élus, ouverte à tous, régie par des principes de tolérance et de bienséance et guidée par des valeurs républicaines qu’il vous appartient de faire respecter. 

Nous vous demandons d’agir en maire responsable et en bon père de famille. Nous vous demandons  de sanctionner l’élu responsable de ces actes qui ne peuvent être tolérés ni dans notre commune ni ailleurs.

Nous demandons à tous les élus de la majorité de condamner officiellement une telle attitude qui, encore une fois, ne peut trouver justification aucune.

Nous demandons par ailleurs à l’élu concerné de prendre ses responsabilités et de démissionner.

Enfin, à titre personnel, je vous le dis, Monsieur le Maire, aujourd’hui tout particulièrement et plus qu’hier, je suis soulagée de ne plus  faire partie de votre majorité qui je l’espère, mesure la gravité de tels actes qui sont révélateurs de l’état d’esprit détestable qui gangrène notre municipalité.

Déclaration commune de Solange Blais Perrin, Roland Bony ( Elus de Avec Vous Bois Le Roi), Isabelle Cardona, Frédéric-Jérôme Cardona (élus ayant rejoint l’opposition).

 

Bois-le-Roi Le conseiller municipal porte plainte contre un autre élu pour violences

13/06/2016 à 18:41 par agnes Voilà une affaire qui ne devrait par redorer l'image de la vie politique. Un conseiller municipal d'opposition de Bois-le-Roi, David Dintilhac, a porté plainte contre un élu de la majorité en charge de la culture, pour des violences présumées.

http://www.larepublique77.fr

 


 

Depuis son élection, le maire Jérôme MABILLE, du seul fait de ses pratiques sectaires, institue au sein du Conseil Municipal une tension permanente entre majorité municipale et oppositions. Ce climat de "guerre froide a aujourd'hui gravement dérapé.

 

Par la déclaration ci-dessus, lue devant les conseillers municipaux réunis le 17 juin dernier, les élus d'AVABLR et le groupe des élus indépendants ont voulu solennellement marquer leur entière solidarité avec leur collègue David DINTHILLAC physiquement et gravement agressé par le conseiller municipal délégué de la culture de la Municipalité MABILLE.

 

Le maire de BLR n’a opposé à cette présente déclaration que des réponses dilatoires occultant notamment le fait que cette agression publique et avérée :

  • résultait d'une interpellation pacifique relative à la vie municipale ;

  • a été exercée par l’agresseur en plein exercice de sa fonction de conseiller délégué à la culture.

Les élus de la liste AVABLR prennent dès lors acte :

  • du déni de Jérôme MABILLE qui confine l'agression à un incident personnel et privé, sans rapport avec la vie municipale ;

  • de la responsabilité politique qu'endosse Jérôme MABILLE refusant de sanctionner politiquement l'agresseur en lui retirant sa délégation à la Culture,

  • de l’attitude des élus majoritaires qui, par leur passivité et leur mutisme, soutiennent de fait l’inacceptable comportement de l’un d’entre eux.

 

Les élus de la liste AVABLR affirment :

  • que M. ESCUDERO n'est plus digne de représenter les bacots ;

  • que la Municipalité qui atténue la gravité des faits reproché à l'un des siens prend le risque d'une accentuation des dérives autoritaires de son maire.

Dans ce contexte les élus d'AVABLR renouvellent plus que jamais leur appel à la vigilance citoyenne* envers une municipalité qui s'exonère de toute compassion envers la victime et qui par son laxisme coupable flatte en son sein les comportements les plus inadmissibles.

 

 S. BLAIS, R. BONY et tous les candidats et candidates de la liste AVABLR

 

  ** relire à ce propos la conclusion de notre tract d'avril 2015 "Un an déjà !" en rubrique "PUBLICATIONS", sous rubrique "1 an déjà"

ou en cliquant sur ce lien

publications

....Nous appelons les bacots à la vigilence démocratique....
http://www.avecvousblr.fr


                http://www.avecvousblr.fr/archives/publications/index.html

 boxe

 

 

 

 

Posté par coguerin à 00:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 mai 2016

Intercommunalité: Sabotage ou incompétence?

Le choix de la nouvelle structure intercommunale, par la Commission Départementale de la Coopération Intercommunale (CDCI), conditionne durablement l'avenir de BLR.

Il en constitue l'élément structurant des prochaines décennies.

La CDCI, en agréant d'emblée le souhait de Fontaine-Le-Port de rallier les communes du plateau briard, annihilait les espoirs de BLR.

Aussi, le projet de J. MABILLE de rapprochement avec la communauté de communes "Seine-et-Forêt" (Vulaines + Héricy + Samoreau) n'a même pas été étudié!!

Cet échec stratégique résulte de la méconnaissance de l'importance du sujet, d'une mobilisation tardive, brouillonne et non partagée, dont la conséquence fût un projet bâclé et sans contenu, mollement soutenu par la Municipalité.

Laborieusement élaboré en effet au terme de deux années d'attentisme, le projet bacot se révélait être d'une rare indigence. Confectionné sans concertation par la majorité de J. Mabille, notre Maire oublia, en outre, de le populariser auprès des autres maires appelés à collectivement décider.

Il n'a donc pas pesé lourd face au projet strucuré du maire de Fontaine-Le-Port et de son actif entregent.

La CDCI a donc basculé BLR dans la future communauté d'agglomération de FONTAINEBLEAU-AVON, au sein de laquelle nous ne pèserons pas.

Incompétant pour défendre son projet, J. Mabille aggrave son cas en refusant l'éventualité d'une fusion souple avec CHARTRETTES sous forme de "Commune nouvelle".

En écartant toute étude préalable de ce projet il nous inerdit, sans raison avouée, de peser face à FONTAINEBLEAU-AVON!

S BLAIS

R BONY

 

Posté par coguerin à 18:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 novembre 2015

Intercommunalité: mascarade du 21 novembre

La réunion d'information organisée par la ville ne nous a pas permis d'avoir le moindre indice quand aux projets d'intercommunalité de la ville.

Nous avons eu droit :

- à une explication de texte du schéma de projet intercommunal élaboré par le prefet par un "spécialiste", intervenant extérieur.

- à une censure indirecte des interventions. Il a été demandé à ce que "des bacots de base" prennent la parole, parce que les personnes qui demandaient le micro appartenaient à des associations.

Qu'est-ce qu'un bacot de base?

- à des non-réponses aux questions.

Par exemple quand il est demandé sur quelle base de projets se ferait l'intercom avec "Entre seine et forêt"?

M. Mabille répond: Sur la base de la continuité territoriale.

heu...là, je ris ou je pleure?

ou

Si on veut savoir quel geste fort vers Fontaine-le-Port la municipalité a envisagé

afin de permettre cette intercommunalité avec "Entre seine et forêt" puisque sans Fontaine le Port il y a discontinuité territoriale?

Le maire répond solennellement que Fontaine-le-Port a fait son choix, et qu'il le respecte.

ouhhhhh!!  c'est osé! lisez donc le compte rendu du conseil municipal de Fontaine le Port du 2 novembre.

Fontaine_le_port_CR_CM_2_nov_2015_extraits

encore

Quand une adjointe au maire de d'Héricy veut s'assurer que Bois le roi soutient toujours le projet d'intercommunalité avec "Entre-Seine et Fôret"?

Effectivement il y maitière à s'inquiéter

M. le maire confirme sans l'ombre d'un doute , arguant sa dernière entrevue avec le maire de Samoreau.

....!! sans commentaires.

3 questions et 3 réponses significatives.

La contradiction, le flou, le manque de projections sont maintenus. Dans un but tactique?

Sûrement:  Le prefet a élaboré un projet, si l'équipe Mabille voulait un autre schéma elle le défendrait.

Ce n'est pas le cas! Pourquoi? Parceque le choix est déjà fait mais n'est pas assumé.....

Et le pire étant que comme ce choix n'est pas officialisé, aucune négociation avec "Pays de Fontainebleau" n'est anticipée,

hormis celle des "places à prendre pour  opportunistes nde tout poil".

 

 

 

 

Posté par coguerin à 12:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 novembre 2015

Intercommunalité: projet

Le projet de schéma départemental de coopération intercommunale est consultable

présenté  le 13 octobre 2015 par le préfet 

 

 

Posté par coguerin à 13:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,