28 mars 2014

Camion poubelle ou forage: chacun ses combats

Réponse à la question sur notre vote en avril 2013.        

jpeg forage

Bonjour Madame,

Concernant la délibération du conseil municipal d'avril 2013  ( acquisition par la commune d'un terrain permettant à un constructeur de réaliser ses travaux), je me permets d ‘attirer votre attention qu’elle concernait en fait l’ ACQUISITION D’UN TERRAIN POUR REALISATION D’UNE AIRE DE RETOURNEMENT pour la collecte des ordures ménagères, ce qui n’est pas tout à fait la même chose, le camion benne n’opérant que difficilement ses manœuvres, il fallait lui donner plus d’espace pour tout simplement tourner dans la rue. Nous ne voulions pas voter contre car la problématique était avérée mais nous n’avions pas assez d’éléments précis pour justifier le prix donc nous nous sommes abstenus.

 Chacun ses combats !

 Si nous regardons ce même conseil, nous sommes intervenus avec pugnacité contre la motion proposée par Madame Le Maire sur l’enquête publique relative au forage « Chailly Faÿ pour la société SPPE » ou « Chartrettes Ouest par la société Géopetrol. Madame le Maire souhaitait rendre un avis favorable sur la possibilité d’un forage par des Sociétés Pétrolières. Après un débat où nous avons argumenté avec pugnacité contre ce forage afin de préserver notre patrimoine écologique le conseil a estimé ne pouvoir rendre qu’un avis défavorable.

Je me rends compte que vous avez fait également votre choix en mettant en lumière une simple problématique de manœuvre de camion benne et en éludant les conséquences potentiellement dangereuses pour notre environnement écologique que pouvait poser le forage de notre sous-sol sans garantie sérieuse de la part des sociétés de pétroles. Je vous laisse juge de l’importance des sujets qui vous préoccupent et qui nous motivent : chacun fait ses choix et  encore une fois chacun ses combats !

 

Les procès d’intention sont toujours plus faciles. Nous avons démontré depuis plusieurs mandats que nous étions une opposition tenace mais constructive et je ne citerai que l’exemple de notre combat pour une régie municipale de l’eau qui a abouti à la prise en charge par la municipalité d’une étude sur la distribution d’eau à Bois le Roi par VEOLIA démontrant la réalité de nos arguments à savoir : Veolia surfacture des prestations qu’elle ne rend pas. Mais des combats nous en avons eu d’autres, sur les grille tarifaires, les abattements fiscaux, l’animateur jeunesse, le budget pour ne citer que ses sujets en opposition forte avec la municipalité.

 

Posté par coguerin à 10:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 mars 2014

Réponse au commentaire sur la fibre optique, la circulation, l'environnement

Plusieurs questions soulevées dans ce commentaire, qui ont vu jour peut-être dans d'autres têtes, c'est pourquoi nous partageons la réponse.

A : emmartin

BONJOUR,

Je vais me permettre de répondre à vos questions par thématiques.

 Tout d'abord sachez que nous distribuons notre programme (8 pages) depuis hier et que les propositions diffusées jusque là n'étaient que partielles. 

 Dans notre programme concernant l'enfouissement, les alentours de la gare nos constats et nos engagements dans ce domaine sont rassemblées dans un de nos 4 axes : 

 VALORISER L'ENVIRONNEMENT DE BOIS-LE-ROI :

VOIRIES, TRANSPORTS, CIRCULATION DOUCE, PATRIMOINE 

Vous constatez que : Les chaussées sont détériorées. Les trottoirs, insuffisants ou « végétalisés »  exacerbent les difficultés de circulation pour les personnes à mobilité réduite, en situation de handicap ou en famille. Les voiries, circulation et stationnement doivent être conjointement redessinés, en intégrant la circulation douce dans un plan d’ensemble à réaliser sur la durée du mandat.

En ce domaine, les conseils de quartiers seront sollicités de la réflexion à la mise en œuvre. Ils auront tout leur rôle dans la valorisation du patrimoine et de l’environnement bacot.

A cet égard, nous préconisons d’engager la  commune dans la labellisation «A villes fleuries » et «A écojardin ». Nous nous engageons à :

 • initier dès la première année du mandat, l'étude intercommunale analysant le flux de véhicules et visant à :

 • limiter l'utilisation de leur voiture par les usagers de la gare ;

 • permettre une optimisation des transports en commun et l’utilisation des parkings existants à la périphérie (Chartrettes, Fontaine-le-port)

Tout en maintenant la gratuité du parking de la gare. La mise en accès payant n’est ni dissuasive ni, en l'état, techniquement applicable. Les impératifs de rentabilité risquent de nous imposer un parking béton à étages, dégradant le quartier.

Rendre plus accessibles les commerces et les services de Bois-le-roi à nos concitoyens notamment par la mise en place de mini -bus;

établir l’état des lieux de la voirie dont la situation à Bois-le-roi est discriminant et non sécurisé (trottoirs, voies de circulation et enfouissement des lignes)

 • ouvrir un plan de rénovation à soumettre à consultation des bacots, après la réalisation de cet audit déterminant les priorités ;

 • envisager des circuits de circulation douce pour  les écoliers et cyclistes

 • entretenir les chemins communaux ;

 

 INTERNET HAUT DEBIT

Je vous rappelle que dans le cadre de ses compétences l'intercommunalité est en train de développer la fibre optique. Nous espérons, également, si nous sommes élus, que grâce aux conseils de quartier, l'ouverture des conseils municipaux et des commissions extra municipales, aux bacots, beaucoup de propositions pourront être développées par les bacots au sein de ces structures.

Enfin je vous mets en pièce jointe notre programme dans lequel vous pourrez constater l'ensemble des projets structurants que nous sommes prêts à mettre en place. (La version a été adaptée pour une réponse courriel, la forme en est moins agréable que notre version papier trop lourde à transférer)

  Bien cordialement,  Solange BLAIS

 

Posté par coguerin à 18:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 février 2014

Gardons l'esprit critique! intercommunalité/Agenda 21

Agenda 21 ou le mammouth a accouché d’une souris.

 

Au début c’était beau c’était grand. Beaucoup de personnes intéressées par les réunions.

Des groupes de travail se constituent, sur l’Eau, la Circulation, l’Eclairage, les Economies d’énergies, l’Aménagement du territoire,le Social….….

Des citoyens impliqués, des échanges, beaucoup d’idées. Beaucoup de choses couchées sur le papier.

C’était il y a deux ans.

 

Depuis, Agenda 21 ?

Du papier jauni. Certes des actions ont été faites, celles qui « doivent » figurer sur l’agenda.

En matière de transport on a bien donné quelques « chèques-taxi », et puis en matière d’économies d’énergies on a bien du changer une ou deux chaudières, installer un éclairage adapté.

 

Mais quoi ? Et cet élan, cet enthousiasme ?, toutes ces idées ?, ce travail ?

Sans suite.

L’Eau : pas de suite à la problématique des récupérateurs d’eau par citoyens, pas de négociation avec Véolia, la proposition de facturation progressive n’a pas été retenue, entre autres.

Economies d’énergies : pas d’étude par bâtiment communal qui aurait permis d’aboutir sur un projet d’envergure.

 

Conclusion : Aucune grande Action n’a été menée sur un point particulier, qui puisse faire avancer le projet. Cet agenda 21 est en-dessous des ambitions initiales.

Il est indigne du travail fourni en atelier.

Que faut-il mettre en cause, le manque de politique globale de notre Maire pour la ville, la démocratie, l’apathie ? Les trois ?

Posté par coguerin à 00:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,