02 février 2018

Bilan à mi-mandat, Journal de septembre 2017

 

 

 Petite

 

ENCORE 3 ANS !

A mi-mandat, qu’en est-il des promesses électorales

et de l’action de la municipalité ?

 

Associations

Les budgets se suivent et se ressemblent et les subventions sont encore revues à la baisse. Certaines associations sont ainsi obligées de réduire leur action et/ou d’augmenter leurs cotisations.

 

Barémer le coût d’adhésion aux associations selon le quotient familial des bacots est donc totalement enterré. La municipalité fait le choix de la ségrégation sociale (normal ! ça renforce l’entre soi !).

 

Elle est plus allante sur la mise au pas des associations qui seront désormais tenues d’illustrer les bienfaits de la municipalité - et notamment à l’approche des élections - sur leurs maillots et leurs publications.

 

Vidéosurveillance : Souriez-vous êtes filmés !.

Dans une orgie de dérive sécuritaire et de dépenses publiques vous serez bientôt surveillés 24 h/24 par 21 caméras disséminées dans la ville. Rappelons que Fontainebleau avec une fréquentation sans rapport avec celle de notre modeste village se limite à 20 caméras !

 

Travaux : la charrue mise avant les bœufs ne pourra toujours ni avancer ni se garer (bis) !

Refus de mettre en œuvre tout plan de circulation préalable aux travaux. Ceci revient à rénover les rues sans s’interroger sur les sens de circulation à instaurer, le stationnement à réglementer, la circulation douce à concevoir.

 

Le catalogue qui tient lieu désormais de plan pluriannuel d’investissement (au demeurant faux) et la programmation de travaux est en outre déconnectée de toute prospective budgétaire (qui n’existe toujours pas).

 

Alors que nombre d’artères sont en piteux état, le choix des rues à rénover n’est motivé par aucun critère clairement énoncé. Les leçons des inondations de juin 2015 ne sont en outre toujours pas tirées en matière de priorisation.

 

Niveau de compétence et d’expertise : après 3 ans de pratique amateur on attend toujours des progrès !

  • adoption de dispositifs illégaux et refus obstiné de les corriger ;

  • non-respect de la réglementation en matière de marchés publics ;

  • découverte des processus budgétaires élémentaires ;

  • abus de pouvoir du maire prenant illégalement des décisions ;

  • multiples refus d’appliquer les dispositions du Droit communal ;

  • intervention de la préfecture qui doit prendre à son compte la gestion de dossiers relevant de la compétence communale… faute de compétences locales !

 

La municipalité serait en relégation s’il elle ne jouait pas déjà en dernière division.

 

Des élus plus épuisés que les ordres du jour des conseils municipaux !

Par quatre fois la majorité municipale fut incapable de réunir à elle seule le nombre légalement nécessaire pour tenir un Conseil. Il est vrai que certains élus ont disparu depuis 2 ans sans avoir été remplacés et il n’y a plus d’équipe réserve dans les vestiaires ! A ce jour ce n’est pas moins de 5 adjoints sur 8 qui ont démissionné et les finances seront désormais déléguées à un élu qui brille par ses absences. Cela ne va pas améliorer l’insincérité des comptes !

 

Deux élus référents par quartiers 

Ils ne sont toujours pas désignés après trois ans de mandat Mabille. Enterrement de première classe de cette promesse mais en catimini.

 

Et les finances ?

La Ville dispose d’une épargne confortable alimentée conjointement par des années de sur-fiscalité et de sous-investissement. En clair nous avons sur le compte du Trésor Public l’équivalent du coût de la défunte médiathèque. Nous n’avons toujours pas de bibliothèque aux normes et pas davantage de voirie digne de ce nom.

 Belle continuité dans le changement politique local : la Ville emprunte cher et prématurément 500 000 €. Il y a un progrès car l’équipe Delporte l’avait fait pour 1M€ (pour financer… la médiathèque qu’on paie donc sans en avoir le service !)

 

Jeunesse : RIEN

  • Retour des journées Oxygène avec la même discrétion que lors de leur disparition (non motivée).

  • Pas de local dédié, pas d’animateur dédié à BLR ou partagé en intercommunalité. Tout reste à faire sur le sujet.

Sport : CARTON ROUGE 

Pas de création d’’école multi-sports. En revanche le Football Club voit sa subvention considérablement réduite et M. le maire se refuse (un excès de timidité ?) à appuyer une demande de subventionnement auprès de Chartrettes pour ce club qui recrute dans les deux communes.

L’emploi : SUJET RÉVOQUÉ :

Sujet totalement absent des décisions prises depuis 3 ans.

 

Développement durable : SUJET ABSENT

Le développement durable n’apparaît pas une seule fois dans les documents d’orientation budgétaire de la majorité dont il devait constituer un axe structurant. Pour l’écologie c’est NON !

Social : TOUJOURS RIEN (ils ne sont VRAIMENT pas élus pour ça !)

Il n’y aura en effet pas davantage demain de logements sociaux sur la commune qu’il n’y en a aujourd’hui et M. Mabille fait la sourde oreille à notre suggestion de mise en place d’abattements corrigeant une fiscalité locale inéquitable.

Bibliothèque, Médiathèqueeuh non finalement ça sera Bibliothèque ! (enfin, un jour peut-être ?) =>

FEUILLETON A SUIVRE

Résumé des épisodes précédents : trop long à expliquer !

Feuilleton 428 de la saison 73 : « Que c'est un sort truelle que d'aimer par politique !» (d’après Bérénice de Racine)

 A ce jour 30 septembre 2017, midi et quart : le projet sera celui…. d’une bibliothèque qui sera localisée….à la bibliothèque… sauf évidemment éventuel recours de BLR Environnement (mais là, franchement, on n’y croit pas !).

En revanche, à défaut de mortier et de ciment on rajoutera de nouvelles couches d’études à débourser sachantque tous les atermoiements irresponsables dans ce projet nous ont déjà fait perdre une quasi demi-brique (45500 000 €) de subventions régionales.

Compteurs Linky : PAS DE VAGUES POUR LES ONDES

Nous avons sensibilisé le Conseil sur les risques inhérents au déploiement des compteurs Linky. A défaut de délibération offensive, le Conseil a au moins émis une motion de défiance.

 Rappelons que le principal reproche qui peut être fait à ce compteur dit intelligent est d’être intrusif dans les données personnelles des consommateurs.

 

 

  • Les péripéties de l’intercommunalité

 

  • La communauté de commune formée avec Chartrettes et Fontaine-Le-Port est définitivement morte.

  • Nous l’écrivions il y a deux ans : ne rien faire, c’était choisir Fontainebleau. Dès lors on pouvait faire confiance à notre maire pour glisser sur la pente de la facilité.

  • Notre maire œuvra et manœuvra en effet pour rendre impossible tout alternative à l’absorption par la communauté de Fontainebleau. Tant est si bien que lors de la décision départementale, devant trancher, la solution officiellement portée par la municipalité bacotte ne fut même pas évoquée en séance … et Bois le roi rejoignit ainsi la communauté d’agglomération de Fontainebleau pour un bon demi-siècle (après on verra).

  • Plus gravement, se marier avec la ville centre « Avon-Fontainebleau » enterre bien entendu et pour longtemps toute résolution de l’engorgement de la gare car, rappelons-le, la congestion du quartier de la gare résulte d’un flux de voyageurs pour l’essentiel issus de l’axe de rive droite Chartrettes / Le Châtelet.

  • Désertification médicale et intercommunalité

Les gouvernements libéraux qui ont gouverné notre pays ont tous cru juguler les dépenses de santé en restreignant l’offre de soins et notamment le nombre de médecins. La situation est désormais critique et la désertification médicale touche notre commune comme nombre de collectivités sud seine-et-marnaises.

Un projet de centre de santé accueillant de nouveaux médecins aurait à notre sens vocation à être subventionné par l’intercommunalité à l’instar de Samois (cf. La République du 22 mai 2017). Notre maire ayant échoué à partager le projet en intercommunalité, le sujet sera durablement au point mort.

Il n’est d’ailleurs pas programmé parmi les investissements à réaliser durant le mandat…

 

 

Moyenne

 

IMG_20180202_172741Petite

En fidèle laudateur de M. Valletoux et avec le sens de la prévision qui le caractérise notre maire espérait engranger les fruits de sa soumission par l’octroi d’une vice-présidence. Moment d’effroi, M. Valletoux fut écarté par les maires  « périphériques » qui ne voulaient pas entre autres payer pour entretenir le Grand Parquet (dont à juste raison ils n’avaient rien à cirer).

Notre maire devint toutefois vice-président « chargé du numérique » élu par un score piteux qui en dit long sur le peu de considération que lui manifestent ses pairs. Suffisant autant qu’insuffisant ! Nous sommes certains que l’open data fera un grand pas sous ses auspices !

 

 

Posté par coguerin à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

01 février 2018

Report du conseil municipal faute de quorum

Conseil municipal du 13 décembre: le MAIRE n'a encore une fois pas de quorum, et le conseil ne finit pas son ordre du jour. (comme d'hab')

Les élus d'AVEC VOUS A BOIS LE ROI, avec l'ensemble de l'opposition, ont décidé de quitter le conseil faute de quorum.

Ils ont signifié à M. le Maire  qu'il appartient aux élus de la majorité d'assurer le quorum du Conseil (le quorum requiert 15 conseillers présents), ET NON PAS  à l'oppostion .

Les élus d'AVEC VOUS A BOIS LE ROI ont également signalé que les questions à l'ordre du jour concernaient les finances et que le conseiller délégué aux finances était absent.... (comme d'habitude...)

Réponse du Maire à l'un des élus d'AVEC VOUS A BOIS LE ROI: " Madame Blais je vais être obligé d'expliquer au président de l'intercommunalité qu'à cause de vous nous n'avons pas pu voter le transfert de charges à l'intercommunalité et, qu'en conséquence, vous pénalisez le fonctionnement de celle-ci."

RISIBLE !!! Le Maire veut expliquer au président de l'intercom' qu'incapable de réunir sa majorité - sur un ordre du jour d'importance-, il impute à l'opposition les conséquences de ses propres insuffisances!

Nous laissons le soin aux bacots de juger du grotesque de cette intervention.

Ci-dessous les élus de l'opposition qui ont quitté le Conseil

 

20171213_220835

 

 

28 décembre 2017

Conseil municipal: Nos questions du 13 décembre 2017

Nos questions, lien de téléchargement ci-dessous

Questions__AVABLR_d_cembre_2017

"Des travaux en régie en vue de diversifier les ressources (question transmise en
février et demeurée sans réponse)
Nous ne comprenons pas pourquoi « vos experts du pôle financier » justifient leur inaction en
la matière par une quelconque frilosité de la préfecture. L’ordonnateur ordonne dans le respect
de la loi, tandis que le comptable reçoit mandat pour exécuter. La Préfecture n’intervient pas
dans les écritures hormis « par ricochet » pour celles qui résulteraient de délibérations non
conformes au contrôle de légalité.


En l’espèce il ne s’agit pas de cela puisque la nomenclature comptable M14 applicable aux
communes détaille clairement les écritures adéquates pour récupérer de la TVA sur les travaux
en régie. L’annexe N° IV - A11 des maquettes budgétaires de la DGCL s’intitule : « éléments
du bilan – Etat des travaux en régie ».


Les références sur la Toile abondent en la matière y compris sur les sites gouvernementaux
et la version en vigueur de la nomenclature M14 conserve bien entendu le chapitre 72 à la
dénomination elle aussi sans ambiguïté « travaux en régie ».

Q 2017/14 : quand allez-vous engager cette optimisation de récupération de la
TVA que constituent les travaux en régie ?


Décret qualité de l’air

Q 2017/15 : Pouvez-vous nous préciser les résultats des analyses de l'air dans les
bâtiments scolaires élémentaires auxquelles vous avez dû procéder dans le cadre de
l'application du décret 1728 du 2 décembre 2011 ?


Intercommunalité

Q 2017/16 : L’intercommunalité est un point suffisant important pour qu’il ne soit plus
traité en questions diverses. Pouvez-vous vous engager à aborder ce sujet
systématiquement en point ordinaire du Conseil à chaque conseil municipal afin que
chacun puisse mesurer les décisions prises ou projets lancés impactant la vie
communale ?


Pôle médical

Q 2017/17 : Où en est-on ?


Solidarité avec les collectivités ultramarines dévastées par l’ouragan Irma :

Q 2017/18 : Dans le droit fil de vos engagements en réponse à notre sollicitation lors
du dernier conseil de 13 septembre pouvez-vous nous présenter l’état d’avancement
des actions de solidarité et de soutien dans la durée en relation avec les collectivités
locales concernés que vous avez contactées ?

 

 

 

Posté par coguerin à 00:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 mars 2017

Mabillonades et Intercommunalité

Après avoir torpillé toute alternative à l’absorption de BLR par la Communauté d’agglomération bellifontaine,

Notre mai(t)re n’a de cesse de complaire à M. Valletoux afin de pérenniser ses revenus en obtenant une place de Vice-Président de la nouvelle structure.

Le ma(i)tre s’est choisi un maître (en l’occurrence un double maître).

Gageons que d’aventure si le maire de Fontainebleau est élu Président de la Communauté d’agglomération notre épargne communale accumulée par la sur-fiscalisation et le sous-investissement chronique servira à financer le Grand Parquet (dont nous n’avons pourtant rien à cirer).

Notre Maire est dangereux, mètre étalon de l’incompétence, il est aussi suffisant qu’insuffisant.

 

Posté par coguerin à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 mai 2016

Intercommunalité: Sabotage ou incompétence?

Le choix de la nouvelle structure intercommunale, par la Commission Départementale de la Coopération Intercommunale (CDCI), conditionne durablement l'avenir de BLR.

Il en constitue l'élément structurant des prochaines décennies.

La CDCI, en agréant d'emblée le souhait de Fontaine-Le-Port de rallier les communes du plateau briard, annihilait les espoirs de BLR.

Aussi, le projet de J. MABILLE de rapprochement avec la communauté de communes "Seine-et-Forêt" (Vulaines + Héricy + Samoreau) n'a même pas été étudié!!

Cet échec stratégique résulte de la méconnaissance de l'importance du sujet, d'une mobilisation tardive, brouillonne et non partagée, dont la conséquence fût un projet bâclé et sans contenu, mollement soutenu par la Municipalité.

Laborieusement élaboré en effet au terme de deux années d'attentisme, le projet bacot se révélait être d'une rare indigence. Confectionné sans concertation par la majorité de J. Mabille, notre Maire oublia, en outre, de le populariser auprès des autres maires appelés à collectivement décider.

Il n'a donc pas pesé lourd face au projet strucuré du maire de Fontaine-Le-Port et de son actif entregent.

La CDCI a donc basculé BLR dans la future communauté d'agglomération de FONTAINEBLEAU-AVON, au sein de laquelle nous ne pèserons pas.

Incompétant pour défendre son projet, J. Mabille aggrave son cas en refusant l'éventualité d'une fusion souple avec CHARTRETTES sous forme de "Commune nouvelle".

En écartant toute étude préalable de ce projet il nous inerdit, sans raison avouée, de peser face à FONTAINEBLEAU-AVON!

S BLAIS

R BONY

 

Posté par coguerin à 18:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 novembre 2015

Intercommunalité, où est l'analyse de Bois le Roi?

les bacots qui sont venus à la réunion  le 21 novembre atttendaient une réelle information.

C'est à dire une analyse sérieuse des différentes options d'intercommunalité, une étude comparative toute simple.

Ils sont restés sur leur faim malgré "le verre de la convivialité" qui ne comble pas le déficit d'implication de l'équipe Mabille.

Le site de la mairie reflète d'ailleurs magnifiquement ce vide absolu.

Pour info à titre d'exemple, l'analyse de Barbizon. Et oui c'est possible.

Réforme territoriale

Le Préfet de Seine-et-Marne vient de proposer un projet de Schéma de coopération intercommunale (SDCI) qui intègre la communauté de communes du Pays de Bière (10 759 hab.)
Petite
http://www.barbizon.fr

 

Posté par coguerin à 16:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Report du conseil communautaire

L'équipe Mabille annule la réunion du groupe de travail "intercommunalité"

du 24nov 2015, sans date de report.

Raisons évoquées:

-Décision de Fontaine le Port

- Tenue de la réunion publique du 21/11

- Prochaine réunion publique de Chartrettes le 2 décembre.

 

Cela laisse à penser que Bois le Roi attend le verdict de Chartrettes, partenaire dont il ne serait plus tout à fait sûr du choix?

Si c'est le cas, ce serait bien ici la preuve de l'impréparation et du défaut de projets communs pour l'avenir de notre intercommunalité.

à suivre....

 

Posté par coguerin à 15:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Intercommunalité, Fontaine le Port

On nous mène en bateau!

Le 2 novembre, Fontaine le Port a confirmé son voeu de rejoindre l'intercom de "Vallées et Chateaux".

Ce voeu était acté dans le projet de schéma du prefet en octobre.

De plus à la lecture du compte rendu il est évident que les pratiques de l'équipe Mabille

ne peuvent que conforter cette position.

Donc:

Quel avenir pour l'intercom  avec "Entre Seine-et Fôret" ?

Intégrer  "Vallée et chateaux" ?

 

 

 

Posté par coguerin à 13:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Intercommunalité: mascarade du 21 novembre

La réunion d'information organisée par la ville ne nous a pas permis d'avoir le moindre indice quand aux projets d'intercommunalité de la ville.

Nous avons eu droit :

- à une explication de texte du schéma de projet intercommunal élaboré par le prefet par un "spécialiste", intervenant extérieur.

- à une censure indirecte des interventions. Il a été demandé à ce que "des bacots de base" prennent la parole, parce que les personnes qui demandaient le micro appartenaient à des associations.

Qu'est-ce qu'un bacot de base?

- à des non-réponses aux questions.

Par exemple quand il est demandé sur quelle base de projets se ferait l'intercom avec "Entre seine et forêt"?

M. Mabille répond: Sur la base de la continuité territoriale.

heu...là, je ris ou je pleure?

ou

Si on veut savoir quel geste fort vers Fontaine-le-Port la municipalité a envisagé

afin de permettre cette intercommunalité avec "Entre seine et forêt" puisque sans Fontaine le Port il y a discontinuité territoriale?

Le maire répond solennellement que Fontaine-le-Port a fait son choix, et qu'il le respecte.

ouhhhhh!!  c'est osé! lisez donc le compte rendu du conseil municipal de Fontaine le Port du 2 novembre.

Fontaine_le_port_CR_CM_2_nov_2015_extraits

encore

Quand une adjointe au maire de d'Héricy veut s'assurer que Bois le roi soutient toujours le projet d'intercommunalité avec "Entre-Seine et Fôret"?

Effectivement il y maitière à s'inquiéter

M. le maire confirme sans l'ombre d'un doute , arguant sa dernière entrevue avec le maire de Samoreau.

....!! sans commentaires.

3 questions et 3 réponses significatives.

La contradiction, le flou, le manque de projections sont maintenus. Dans un but tactique?

Sûrement:  Le prefet a élaboré un projet, si l'équipe Mabille voulait un autre schéma elle le défendrait.

Ce n'est pas le cas! Pourquoi? Parceque le choix est déjà fait mais n'est pas assumé.....

Et le pire étant que comme ce choix n'est pas officialisé, aucune négociation avec "Pays de Fontainebleau" n'est anticipée,

hormis celle des "places à prendre pour  opportunistes nde tout poil".

 

 

 

 

Posté par coguerin à 12:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,